Les nouveaux outils de l'agriculture

Le 12 juin 2018 le LFDAY se tenait à la Cité des Sciences et de l’Industrie de Paris. Cette deuxième édition du « Ferme Digital Day », du nom de l’association éponyme qui regroupe une vingtaine de sociétés de l’AgTech, a regroupé une centaine de sociétés. L’occasion de constater qu’aujourd’hui de plus en plus de capteurs sont proposés aux agriculteurs.

Comment définir un outil agricole, sinon dire que c’est un système qui crée de la valeur pour l’agriculteur en l’aidant à améliorer ses rendements et la qualité de ses récoltes, qui simplifie son travail au quotidien ou lui permet de dégager plus de temps pour piloter son exploitation ? Si cette définition est correcte, alors les logiciels et les applications sont des outils agricoles à part entière !

On estime que près de 90% du travail du sol consiste principalement à réparer les dégâts effectués par les précédents passages de machines. Machines qui, jusqu'à présent, se devaient d'être toujours plus grosses que celles qui les précédaient...

Le réseau Numérique et Agriculture de l’ACTA, les Instituts Techniques Agricoles, ont fait des propositions concrètes pour accompagner les agriculteurs, ainsi que les acteurs qui l’entourent, dans la transformation numérique.

Comme tous les secteurs économiques, l’agriculture est entrée avec le numérique dans l’ère du Big Data, qui permet de convertir les flux de données en informations stratégiques, et ainsi de rester en permanence en prise directe avec son environnement. Il s’agit là d’un formidable accélérateur de changement. Restent les questions évidentes et fondamentales : ce changement répond-il à un besoin ? Est-il en train de façonner les exploitations et les entreprises de demain ? Comment le maîtriser ?

Parler d’agriculture aujourd’hui revient très souvent à comparer entre elles plusieurs agricultures. Ainsi, le grand public opposera volontiers une agriculture dite conventionnelle à l’agriculture biologique. Avec des agriculteurs, pour qui l'adjectif "conventionnelle" ne veut plus dire grand-chose, il s’agira plutôt de décrire un système, une démarche dans laquelle ils s’inscrivent et qui détermine leurs pratiques et leurs itinéraires culturaux. De ces discussions, il ressort que 3 types d’agricultures, 3 "tendances" regroupent un certains nombres d’adeptes. Agriculture de conservation, agriculture de précision et agriculture biologique forment ce trio. Elles concernent tous les types d'exploitation : grandes cultures, élevage, viticulture, arboriculture et cultures maraîchères. Mais, faut-il vraiment distinguer ces "tendances" ? Certaines sont-elles meilleures que les autres ?

Intéressé par l'agriculture connectée ?

Inscrivez-vous à notre newsletter gratuite pour vous tenir au courant des dernières informations et nouveautés.